Message

Généralités

QU'EST-CE L'ASTHME?

L'asthme résulte d'une inflammation chronique des bronches qui contribue à rendre celles-ci plus sensibles, on parle d'hyperactivité bronchique. En contact avec certains agents irritants, elles vont se rétrécir suite à plusieurs phénomènes : un oedème de la paroi, une augmentation de la sécrétion de mucus et une contraction musculaire. Cette obstruction bronchique, parfois brutale, est réversible.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DE L'ASTHME?

L'asthme se caractérise par de la toux, des sifflements et une difficulté à respirer. Pendant les crises, l'asthmatique ressent une oppression, un essoufflement et une impression d'étouffement. Dans certains cas, on observe uniquement une toux chronique et épuisante.

COMBIEN DE PERSONNES SOUFFRENT D'ASTHME?

En Belgique, on estime qu’entre 4 et 7% des adultes et entre 9 et 14% des enfants souffrent d’asthme. La prévalence est nettement plus élevée chez les jeunes enfants et atteint plus souvent les jeunes garçons que les jeunes filles. A l’âge adulte par contre ce sont principalement les femmes qui en souffrent. L’asthme dépend aussi du degré d’urbanisation, avec une fréquence plus importante dans les grandes villes.

 

QUELLES SONT LES CAUSES DE L’ASTHME ?

Les causes de l’asthme varient d’un individu à l’autre et la grande diversité des facteurs qui sont impliqués exige une approche et une gestion personnalisée de la maladie.

EN GÉNÉRAL, L’ASTHME A UN CARACTÈRE FAMILIAL, SURTOUT S’IL EST D’ORIGINE ALLERGIQUE.

Le facteur déclenchant le plus important chez les enfants est l’exposition aux allergènes. Parmi ceux-ci figurent notamment les acariens, les moisissures, les pollens, les animaux à poils et à plumes. Ces agents provocateurs favorisent les crises d’asthme lorsqu’ils pénètrent dans les voies respiratoires. Cependant, la consommation de certains aliments et médicaments peut aussi provoquer une réaction allergique de type respiratoire.

Il arrive, surtout chez les enfants, que les signes d’asthme apparaissent à l'occasion d’effort physique. Dans ce cas, il est malgré tout important de continuer à pratiquer un sport, la natation par exemple, car cela permet de faire des efforts de plus en plus intenses sans qu'une réaction asthmatique n'apparaisse.

L'IMPORTANCE DES FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX

L’apparition et l’augmentation des crises sont largement conditionnées par des facteurs environnementaux: les irritants (solvants, peinture…) et polluants atmosphériques, les conditions météorologiques comme le froid sec ou le temps brumeux. En outre, d’autres éléments peuvent également intervenir : le tabagisme (y compris le tabagisme passif), et l’état émotionnel de la personne (stress, fatigue…).

Des infections virales peuvent aussi être à l’origine de l’asthme.

LA NÉCESSITÉ D’UNE APPROCHE PERSONNALISÉE

Même s’il est rarement mortel, l’asthme a un impact important sur la santé et sur la qualité de vie.

Un traitement adéquat, suivi soigneusement, permet à la personne asthmatique de réduire l’inflammation des bronches. D’autres mesures de prévention, essentiellement via l’éviction des allergènes, sont cependant nécessaires pour autant que l’asthme soit allergique ; elles permettent de limiter le nombre et l’importance des crises. Il est donc particulièrement important d’identifier avec certitude le(s) allergène(s) en cause afin de cibler au mieux les actions à mener. C'est ainsi que de simples mesures d’éviction peu onéreuses (aération, limitation des tapis et des tentures, aspiration régulière des matelas et fauteuils…) ou visant à améliorer l’hygiène de vie (pratique d’un sport, arrêt du tabagisme...) peuvent avoir un impact non négligeable sur la maladie. L’éviction des animaux familiers représente souvent une difficulté psychologique importante. En cas d’antécédents dans la famille, Il vaut mieux éviter d’introduire des animaux domestiques avant la naissance d’un enfant.

L’éducation du patient est essentielle. Elle est d’autant plus importante que l’asthmatique doit connaître sa maladie afin de mieux se prendre en charge.