Message

JOURNÉE MONDIALE CONTRE LA TUBERCULOSE

24 MARS 2020

TBC_Aperccu2020-cover.pngL'OMS interpelle les responsables politiques et leur demande d'accentuer les efforts pour arriver à l'élimination de la tuberculose.

Au niveau belge, 981 patients ont été diagnostiqués en 2018, ce qui correspond à une incidence de la tuberculose de 8,6/100 000 habitants. La Belgique fait partie des pays dits à faible incidence et doit donc orienter sa stratégie vers l’élimination de cette maladie. Des efforts supplémentaires doivent viser à diagnostiquer plus rapidement et traiter plus efficacement les malades, particulièrement dans les groupes les plus à risque (migrants, personnes défavorisées, etc.). Ceci nécessite la collaboration de tous les acteurs impliqués: personnel de terrain, associations et gouvernements.

Clip vidéo et micro-trottoir sur la tuberculose :

Au niveau européen, le nombre de nouveaux cas de tuberculose a diminué en moyenne de 4,7% par an au cours de la dernière décennie. A ce rythme, l’élimination ne sera pas atteinte avant le siècle prochain. Pour atteindre les objectifs de l'OMS concernant l'élimination de la tuberculose, l’Europe doit parvenir à diminuer son incidence de plus de 10% par an. Cet objectif nécessite une utilisation plus efficace des moyens et interventions existants, associés à des stratégies innovantes qui répondent aux priorités locales.

Au niveau mondial, 7 millions de nouveaux cas de tuberculose ont été notifiés en 2018. Ce qui représente une augmentation de 600 000 nouveaux cas en comparaison à l’année 2017 (6,4 millions). Toutefois, malgré cette augmentation, on estime que 2 à 4 millions de personnes qui ont développé une tuberculose en 2018, n’ont pas été détectées, diagnostiquées ou notifiées. De nombreuses personnes ne bénéficient pas des services qu'elles sont en droit d'attendre, parmi lesquelles une bonne partie vit dans les communautés les plus pauvres du monde, les plus vulnérables et appartiennent à des groupes à risque. A l'occasion de la journée mondiale, l’OMS appelle les gouvernements, les communautés, la société civile et le secteur privé à «s’unir pour mettre fin à la tuberculose»