Message

JOURNÉE MONDIALE CONTRE LA TUBERCULOSE

24 MARS 2022

Les efforts de lutte contre la tuberculose mis à mal par la pandémie de Covid-19 

   

Ces deux dernières années, les effets de la crise Covid-19 sur l’accès aux soins de santé ont eu un impact important dans la prise en charge de la tuberculose en Belgique.

Sous-déclaration des cas, sous-diagnostics et prises en soin tardives, l’implication et la collaboration entre professionnels de terrain, associations et gouvernement sont donc plus que jamais de mise afin d’accompagner plus efficacement les patients atteints de tuberculose.

 

 

Aperçu de l'aperçu TBC pour site.png

 
En Belgique, en 2020, 830 patients ont été diagnostiqués atteints de la tuberculose. On passe ainsi d’une incidence de 8,5/100.000 en 2019 à une incidence de 7,2/100.000. Si la baisse de l’incidence observée ces dernières années reflétait une réelle diminution du nombre de patients grâce aux efforts dans la lutte contre la tuberculose, la diminution exceptionnelle enregistrée en 2020 est à mettre sur le compte de la pandémie de Covid-19, qui a causé un accès limité aux services de santé et qui, pour bon nombre de patients, fut un frein à leur utilisation. Cela a inévitablement entraîné des délais de diagnostic voire un sous-diagnostic, comme partout ailleurs dans le monde. 

Dans le Monde, le rapport global de l'OMS de 2021 montre une diminution du nombre de cas de tuberculose notifiés entre 2019 (7.1 millions) et 2020 (5.8 millions), ce qui est bien en-dessous du nombre de cas réel estimé à 10 millions. Cela signifie qu’un nombre important de personnes atteintes de tuberculose non-diagnostiquée n’ont pu avoir accès à un traitement approprié avec, comme conséquence, une augmentation de la mortalité (1,5 million versus 1,4 million en 2019).

 

Le contrôle de la tuberculose reste donc une tâche ardue, dont l’évolution dépend de nombreux facteurs déjà connus tels que les flux migratoires (et notamment les réfugiés venus d’Ukraine), la paupérisation grandissante et l’impact de la co-infection avec le VIH. S’ajoutent maintenant à ces facteurs la capacité limitée des services de santé en temps de crise sanitaire ainsi que les répercussions sur les chaînes de production des médicaments et outils diagnostiques, qui peuvent également compromettre la lutte contre la tuberculose.

 

A l'occasion de cette journée, le FARES a organisé deux webinaires interactifs à destination des soignants.

Revoir les webinaires :

 

Dias du Webinaire #1 Dias du Webinaire #2

  

Formulaire d'évaluation des webinaires